SYMBOLISME

Cet album présente, au-delà d’un mouvement regroupant des artistes de la fin du XIXème siècle, une volonté d’illustrer l’invisible, de synthétiser l’émotion dans la forme. Symbolisme de Norbert Wolf est le second recueil que je vous présente de la petite collection 2.0 de chez Taschen, je vous renvoie à mon article Renaissance de Manfred Wundram.

Qu’est-ce que le symbolisme ? En quoi ce mouvement est-il différent des autres ? Quels en sont ses partisans ? A ces questions répond l’auteur, tout en offrant un éventail fourni des peintres de cette « école ».

Après le sondage instagram où vous avez pu choisir les oeuvres que vous vouliez que je vous présente, voici les quatre tableaux retenus : 

Jean Delville, Orphée mort, 1893

Huile sur toile, 79,3 x 99,2 cm
Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Se dressant contre l’impressionnisme, Jean Delville est reconnu aujourd’hui comme l’un des principaux représentants du symbolisme belge. Son parcours artistique est fortement influencé par les maîtres ésotériques de l’ordre du Temple de la Rose-Croix. 

Ce tableau d’Orphée mort représente l’idéal esthétique de Delville. La tête d’Orphée, métaphore de la beauté éternelle de la jeunesse, se fond dans la lyre qui est arrivée à la fin du voyage : la mort. L’atteinte du rivage ou des profondeurs de l’océan est figurée par les rares coquillages en bas de la toile. La métaphysique de la beauté est exprimée ici et correspond chez Delville à la métaphysique de l’occulte et de l’énigmatique. 

Pour rappel, Orphée est un héros de la mythologie grecque. Il était le fils d’une muse et d’un dieu des fleuves. Son don de charmer la nature et les monstres lui permet, avec l’autorisation d’Hardés, de retourner en enfer pour ramener sa défunte épouse, Eurydice. Son erreur sera de se retourner une fois à l’extérieur pour regarder son épouse, et l’a perdra pour toujours. Orphée finira tué et réduit en morceaux par des femmes furieuses de Thrace, qui jetteront son corps et sa lyre dans un fleuve. 

Félix Vallotton, Portrait de femme en chapeau noir, 1908

Huile sur toile, 81,3 x 65 cm
Saint-Pétersbourg, Ermitage

Artiste né en Suisse mais ayant pris la nationalité française en 1900, Vallotton revêt plusieurs étiquettes. Porte-parole de l’avant-garde, adhérent à la conception artistique des Nabis français, Vallotton expérimentera les différentes facettes du symbolisme. L’idée du symbolisme est de rendre prioritaire l’imaginaire, l’idée de rêverie comme le souligne Norbert Wolf. 

Portrait peint avec précision et une vraisemblance extraordinaire, comme en témoignent les nombreuses nuances de couleur de la peau et la légère transparence du foulard noir de la femme représentée. 

« Le culte de l’expression objective fait naître en l’observateur l’impression magique d’une présence matérielle ». 

Norbert Wolf

Jacek Malczewski, Thanatos I, 1898 

Huile sur toile, 142 x 74 cm
Poznan, Muzeum Narodowe

Artiste polonais qui se tourne vers le symbolisme et devient vers les années 1890 un des plus grands représentants du mouvement de son pays. Il a pour habitude de se représenter lui-même dans des sujets historiques, notamment en train de parler avec la mort souvent représentée sous les traits d’une femme. 

Dans ce tableau, il représente Thanatos, personnification de la mort dans la mythologie grecque, sous les traits d’une femme. La Mort est alors grande, taille monumentale accentuée par la verticalité de la toile. La noirceur de sa peau évoque le corps en déposition, la chair morte. L’artiste a pris la liberté de remplacer les flèches de Thanatos par une faux qu’elle est en train d’aiguisée, et ses ailes en fer rappellent d’autres créatures mythiques donnant la mort. 

A l’arrière-plan, on observe un vieil homme se dirigeant vers la mort, sortant d’un petit temple. Il s’agirait du père du peintre décédé quelques années plus tôt. Cet édifice qui ressort de la toile par sa luminosité symbolise alors un autre mode, une antichambre de cette mort imminente. 

Franz von Stuck, Judith et Holopherne, 1926

Huile sur toile, 157 x 83 cm
Staatliches Museum Schwerin

Franz von Stuck est considéré à Munich comme le « prince de la peinture » et contribue énormément à l’Art nouveau, mais par ses tableaux chargés de mythe, d’allégories et de « sexualité camouflée » il est également compté parmi les symbolistes. 

Judith et Holopherne est le thème préféré du Symbolisme. Cette représentation de von Stuck serait issue des textes canoniques. Le général Holopherne aurait assiégé Béthulia, une ville près de Jérusalem. Judith, une jeune veuve désireuse de sauver la population prise en otage, se rend au campement et séduit Holopherne. Une fois endormi, elle lui tranche la tête avec sa propre épée. 

Ce tableau mélange étoffe et bijoux orientalisant, une femme selon les canons des Années folles et une composition narrative d’une pièce de théâtre dramatique. L’enjeu est de déclencher des émotions chez le spectateur, et pour ce faire, l’artiste doit illustrer des éléments parlant à celui qui regarde, des éléments conformes au goût de l’époque. 

Vous retrouverez également dans cet ouvrage les artistes tels que Thomas Cole, Paul Gauguin, Gustav Klimt, Frantisek Kupka, Pablo Picasso, Félicien Rops et Elihu Vedder. Norbert Wolf a sélectionné 32 artistes avec une oeuvre démontrant soit leur appartenance au Symbolisme soit leur expérimentation symboliste. 

Bonne lecture.

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :