La suite des aventures de Cléopâtre Wellington

Je ne suis que joie ! J’ai enfin pu m’offrir les tomes 2 et 3 du Journal intime de Cléopâtre Wellington, écrit par Maureen Wingrove. Je clôture cette trilogie – peut-être un tome 4 à venir qui sait – hilarante et touchante avec du baume au coeur. Pour celle ou celui qui me lit, je vous mets un lien vers ma chronique du tome 1 (cliquer sur « ma chronique du tome 1), au cas où vous l’auriez manqué.

Dans ce tome 2, nous retrouvons Cléo et sa bande de potesses pendant les mois de novembre et de décembre. Nous les avions quittés après une superbe soirée d’Halloween où Cléo avait embrassé un garçon…

Comment va-t-elle vivre cette histoire d’amour ? Sera-t-elle la seule de la bande à être amoureuse ?

Ce second ouvrage est aussi bien que le premier, après les poils, Cléo fait face à l’appareil dentaire, et le pire dans tout ça, c’est que c’est choucroute pour Noël cette année ! La fin du livre nous laisse sur un suspens qui chamboule, celui de l’arrivée d’une nouvelle personne au sein de la famille…

« J’aimerais qu’on m’explique pourquoi certaines familles de bestioles ont des noms logiques d’un membre à l’autre, genre la même racine déclinée au masculin, au féminin, et version enfant, type : « chien, chienne, chiot », ou « chat, chatte, chaton », alors que d’autres partent totalement en vrille, genre « sanglier, laie, marcassin » ?
Je suis désolée, mais je trouve que tout ça manque cruellement de rigueur scientifique.
« 

Cléo

Dans ce tome 3 sont racontés les mois de Janvier et de Février durant lesquels Cléo est confrontée aux tumultes des relations sentimentales, des conflits amicaux et des liens familiaux.
C’est une suite qui je l’espère ne s’arrêtera pas là (je me répète mais, espérons un tome 4 ! ). A chaque livre, l’autrice a réussi à maintenir une intrigue à la fois drôle et intelligente, apportant de nouvelles problématique : le harcèlement scolaire et comment y réagir, les relations homosexuelles, etc.

« Les filles populaires, elles clashent sans cesse, et leur répartie n’est construite que sur l’humiliation. Comme les mecs populaires, sauf que je note quand même que dans le groupe, il y a peu de beaux mecs (à part Clément). Ce sont plus ou moins des trolls bossus, pelés et pustuleux. Donc nous, les filles, on a deux fois plus de contraintes pour se faire respecter : il faut être clasheuse ET jolie. Double peine.« 

Cléo

Que réserve cette nouvelle année à Cléo qui se rapproche de plus en plus de Museau ? Comment se passe la cohabitation avec son demi-frère fraîchement débarqué ? Clément va-t-il arrêter d’harceler ses camarades ?

Je ne vous en dévoile pas plus car c’est un réel plaisir de découvrir au fur et à mesure la vie de cette charmante et extraordinaire adolescente qu’est Cléopâtre Wellington ! Certes, ce sont des romans jeunesse, mais qui convienne également aux adultes souhaitant se remémorer leur pré-adolescence ou souhaitant connaître le quotidien de leur propre ado à la maison.

Bonne lecture.

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :