En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Note : 4 sur 5.

ENFIN ENFIN ENFIN ! J’ai enfin lu ce livre qui n’a pas arrêté de faire parler de lui et qui a récemment eu le droit à une adaptation au cinéma (à retrouver dans les salles début 2022).


Résumé

« Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant.
C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement.
C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.»

Mon avis

Contexte. C’est le deuxième livre que je lis dans le cadre de mon groupe de lecture et j’ai hâte de connaître l’avis des filles sur ce court roman (un peu moins de 200 pages) qui pour moi a été une très bonne lecture !

Poésie et folie. L’écriture… si je dois ne retenir qu’une seule chose, c’est l’écriture de ce livre. Bien au-delà de l’histoire, j’ai adoré et trouvé que sans ça, l’histoire ne serait pas la même.
Olivier Bourdeaut magne les mots, les tournures de phrases tel un poète, tel un chef d’orchestre qui mène la danse. La danse d’une folie douce, d’une histoire de famille compliquée et tragique et qui pourtant sera heureuse. Merci Monsieur Bourdeaut pour ce moment.

Narration. Les petits plus du roman sont d’une part que le narrateur est jeune, il s’agit du petit garçon, et d’autre part qu’on ne s’attend pas à la fin. J’ai été plutôt surprise de comment l’intrigue se déroule et j’ai bien aimé qu’à certains moments ce soit le père qui nous raconte son point de vue.
Alors, je prends en compte que ce livre date de 2012. Corinne Royer vient récemment de publier un livre mettant en avant les agriculteurs, et il serait intéressant de voir l’évolution de l’écriture de l’autrice !

 » Donnez-moi le prénom qui vous chante !
Mais je vous en prie, amusez-moi,
faites-moi rire, ici les gens sont tous parfumés à l’ennui !
« 
Citation d’Olivier Bourdeaut

À lire si :

  • vous souhaitez découvrir l’incroyable plume d’Olivier Bourdeaut.
  • vous aimez les livres sur des histoires de famille.
  • vous appréciez les livres avec des sujets difficiles.

Bonne lecture

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :