La vie contrariée de Louise – Corinne Royer

Note : 2.5 sur 5.

Vous trouverez ici une chronique au sujet d’un des premiers livres de Corinne Royer, publié en 2012. Il s’agit d’un livre dont les thématiques principales sont la seconde guerre mondiale, les secrets de famille et la résistance. Jusqu’ici, que des thèmes que j’apprécie lire 😉


Résumé

« Lorsque James Nicholson arrive au Chambon-sur-Lignon pour y rencontrer la grand-mère dont il vient d’apprendre l’existence, il est trop tard : Louise s’est éteinte dans sa maison de retraite, laissant en héritage à son petit-fils venu des États-Unis le journal intime de sa jeunesse.

Au fil des pages que lui lit Lina, serveuse dans l’hôtel où il séjourner, l’Américain découvre un épisode terrible de la Seconde Guerre mondiale en même temps que le secret de ses origines. »

Mon avis

Contexte. Avant toute chose, ce livre a été lu dans un cadre particulier, celui d’un club de lecture avec mes (anciennes) collègues. C’est donc l’une d’entre nous qui nous l’a proposé car nous avons été emballées par le résumé et cette belle première de couverture.

Confusion. Sur le papier, ce livre avait tout pour que je l’aime : une belle édition Babel, un résumé intriguant et des thématiques que j’adore. Mais finalement… j’ai trouvé ce récit très confus, les allers-retours entre le présent et le passé étaient compliqués et beaucoup d’intrigues étaient ajoutées à celle principale ! Cela a rendu cette lecture plutôt confuse. De plus, l’autrice utilisait parfois des tournures de phrase complexes, qui enlevaient à nouveau de la fluidité au texte…

Je ne peux pas dire que j’ai aimé ce livre, comme je ne peux pas dire que je ne l’ai pas aimé. Il y a eu des moments intrigants, parfois du suspens, ce qui m’a permis d’aller au bout du livre (au-delà du fait que nous devions le lire pour le club de lecture!). Mais la confusion du récit, en plus des scènes violentes m’a laissé un goût mitigé…
Alors, je prends en compte que ce livre date de 2012. Corinne Royer vient récemment de publier un livre mettant en avant les agriculteurs, et il serait intéressant de voir l’évolution de l’écriture de l’autrice !



« La guerre, ils ont la voix qui grelotte lorsqu’ils en parlent. D’ailleurs le plus souvent, ils n’en parlent pas, ils la chuchotent, comme des Petits Poulets dans la maison des Ogres. »

Citation de Corinne Royer

À lire si :

  • vous souhaitez découvrir la résistance de Chambon-sur-Lignon.
  • vous aimez les livres avec des secrets de famille.
  • vous appréciez les livres avec des sujets difficiles.

Bonne lecture

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

2 commentaires sur « La vie contrariée de Louise – Corinne Royer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :