Une fin d’année 2020 avec des romans graphiques

Bonjour bonjour ! Avant tout chers lecteurs et chères lectrices, je vous souhaite une très bonne année 2021, en espérant qu’elle soit meilleure que 2020. De mon côté, cette année promet beaucoup de changements et d’expériences inédites 🙂


Après vérification, cela fait depuis fin septembre que je n’ai rien écrit sur le blog et ça me manquait terriblement ! En effet, j’adore publier des avis lectures ici, mais je trouve que cela fait doublon avec instagram et je n’aime pas vraiment ça. Néanmoins, pour ne pas oublier celles et ceux qui n’utilisent pas cette plateforme, j’ai pensé écrire – plus rarement – des avis, mais qui regrouperaient plusieurs ouvrages autour d’une même thématique. C’est pourquoi aujourd’hui je vais vous parler des trois romans graphiques que j’ai lu au mois d’octobre 2020.

Kiki de Montparnasse par Catel & Bocquet aux éditions Casterman.
Cette femme, du nom complet d’Alice Ernestine Prin, n’était pas de Paris. Elevée par sa grand-mère, elle finit par rejoindre sa mère à Paris pour parfaire son éducation et gagner de l’argent.
Arrivée à la capitale, après quelques boulots à droite et à gauche, elle se fait remarqué et commence à poser pour des artistes.
Elle deviendra modèle, muse, artiste, chanteuse, directrice de cabaret, mais surtout, la « reine de Montparnasse ».

J’ai adoré cette bande dessinée qui nous fait découvrir la vie sulfureuse de cette femme. Le monde de 1900, et plus particulièrement Paris et sa folie artistique, me fascine. D’autant plus lorsqu’une femme y est mise à l’honneur, afin de la sortir de l’image qui lui est collée, celle de la muse de Man Ray. Kiki était bien plus que cela, ce pourquoi on la reconnaissait dans le tout Paris.

Note : 5 sur 5.

Anaïs Nin, sur la mer des mensonges par Léonie Bischoff aux éditions Casterman.
Ce roman graphique retrace une grade partie de la vie d’Anais, c’est-à-dire celle de son émancipation. L’histoire se passe dans les années 1930 où les moeurs peuvent paraître plus légères et pourtant, il y est difficile d’être une femme libre.
Pour s’échapper de sa routine, pour s’évader vers ses rêves ou vivre ses fantasmes, Anaïs est toujours accompagnée de son journal, car sa passion, c’est écrire.

C’est un très bel ouvrage que nous livre Léonie Bischoff, avec des traits de couleurs toujours tendres et harmonieux. Un récit sur la quête d’émancipation, l’envie d’écrire, la vie des années 30 et les moeurs de cette société. Cette bande dessinée fait écho à celle sur Kiki de Montparnasse, illustrant toutes deux des destins de femmes fortes souhaitant vivre comme elles l’entendent.

Note : 5 sur 5.

Flipette et Vénère par Lucrèce Andreae aux éditions Delcourt/Encrages.
C’est l’histoire de deux soeurs aux antipodes l’une de l’autre. Le surnom de l’une, c’est Flipette, le surnom de l’autre, c’est Vénère.

Clara est artiste, vit loin de la capitale et des injustices. Se renseigner, c’est prendre parti et elle préfère éviter. Alors quand sa soeur a un accident et qu’elle décide d’aller l’aider, son monde est chamboulé.
Axelle est une révoltée, une engagée. Elle ne sait pas se taire et se bat contre les injustices et la misère.

Ce roman graphique raconte une histoire touchante, car malgré les différences de ces deux soeurs, elles essayent de faire bouger les choses, chacune à leur manière, en admirant l’autre. Une oeuvre poignante et engagé avec une palette de couleurs incroyable ! C’est mon coup de coeur de 2020 !

Note : 5 sur 5.

Voilà mes recommandations en 2021 si vous n’avez pas lu ces incroyables romans graphiques ! Honnêtement, j’adore les romans, mais également un livre avec de beaux dessins me mets toujours en joie, et c’est une belle façon de rendre hommage aux artistes 🙂 C’est vraiment depuis fin 2020 que je lis plus de bandes dessinées car instagram permet vraiment de suivre les dessinateurs (et si le coût est plus élevé qu’un roman poche, j’ai trouvé la solution, je m’en suis fait offrir plein à noël :p).

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

3 commentaires sur « Une fin d’année 2020 avec des romans graphiques »

  1. Merci pour ces intéressantes recommandations et ce retour bienvenu sur ton blog. Je réfléchis à ouvrir un compte instagram, pensant que cela pouvait être complémentaire, mais je lis ici que ça fait doublon avec wordpress… Je pensais ainsi pouvoir toucher d’autres lecteurs… Du coup j’hésite, surtout après un essai Twitter pas concluant. Belle journée 😃

    J'aime

    1. Bonjour 🙂 merci pour ce retour ! En effet, j’avais commencé Instagram pour toucher plus de/ou d’autres lecteurs et c’est le cas. Mais pour les lecteurs d’insta ça faisait doublon, ce n’était donc pas une solution efficace. C’est pourquoi j’ai pensé faire une article peut être par mois sur le blog et publier sur insta pour mes lectures au fur et à mesure ! Jamais essayé Twitter par contre 😅

      J'aime

  2. J’ai ouvert un compte instagram. Nom clesbibliofeel comme ma page facebook. Je vais prendre le temps de voir comment ça fonctionne car j’ai déjà beaucoup à faire avec mon blog… Pour m’abonner à ton compte c’est également Ilôts lecture ? Et si tu peux me donner 2 ou 3 astuces pour ne pas trop galérer au début, ce serait merveilleux. Belle journée !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :