Avec le coeur, Théo Gosselin

Dans ce recueil de photographies de Théo Gosselin, c’est un voyage poétique qui est offert à celui qui regarde, à celui qui admire et qui se perd dans ses paysages naturels tendant à une certaine poésie. De ces photos ressortent l’idée de liberté, celle d’amour, d’amitié et de souvenirs.

On retrouve à la fois de doux moments où la lumière se pointe au travers d’une fenêtre en pleine ville et des instants fous illustrant l’esprit libre et sauvage des amis du photographe. Car oui, sa spécialité, c’est de capturer des moments de vie, et avec pour modèle son entourage. Pour moi, c’est ce qui rend la photographie unique, personnelle, et de ce fait encore plus captivante. On les retrouve alors en train de savourer des moments ensemble, des expériences sur les routes et des fêtes enivrantes. 

Crédit photo : Théo Gosselin

La disposition dans ce livre est épurée, parfois les photographies sont petites et centrées, parfois elles sont grandes et prennent deux pages, invitant celui qui regarde à participer, à entrer dans l’univers mis en avant. C’est comme l’effet d’un tableau qui nous invite. On ne peut lutter, on se sent attiré.

Les Etats-Unis jouent un rôle primordial dans tes clichés, n’est-ce pas ta terre promise ?

Les États-Unis ont toujours représenté pour moi un Ailleurs. Pour moi, c’est un Ailleurs accessible. C’est un Ailleurs qui a de la gueule à prendre en photo.

Depuis mon adolescence, la musique, la culture et les paysages américains font partie de ma vie et continuent à me faire rêver. Ce pays si grand, si cosmopolite, possède une réelle aura. On accède à une certaine sensation de liberté lorsque que l’on est confronté aux grands espaces américains.

Pourquoi cet intérêt pour le style « Wildlife » et son mode de vie globe-trotter, déconnecté du monde contemporain ?

Juste pour souffler de temps en temps, tout va si vite. Le monde est rude mais offre des milliers de belles choses à voir. Je veux juste prendre le temps de les observer, d’y participer et en garder trace. Je ne veux pas vivre déconnecté du monde, je veux juste pouvoir m’évader, vivre mes rêves et les partager. Faire de ma vie un film dont nous serions les héros. Sans limites, no regrets.

extrait interview théo gosselin par le magazin « bon temps » en 2015
http://www.bon-temps.fr/theo-gosselin/

Théo Gosselin

Photographe français et autodidacte
Originaire du Havre
Artiste « générationnel »
Thèmes principaux : amis, amour, nature

Publié par Ilôt lecture

Etudiante en histoire de l'art à Paris, aime lire et souhaite partager ses découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :